FIABILISER LES OBJECTIFS DES PROJETS

Matinée de Partage d’Expérience

FIABILISER LES OBJECTIFS DES PROJETS

Application à la gestion financière de vos risques projets

Avec la crise économique, la pression de la finance s’accentue sur la conduite des opérations et impose aux chefs de projets de concilier approche opérationnelle et approche financière. Il est désormais nécessaire de savoir anticiper les évènements dont la réalisation n’est pas certaine et dont la manifestation est susceptible d’affecter les résultats d’un projet ou d’un portefeuille de projets.

La nécessité de prévoir les risques induit d’accepter l’existence d’aléas et d’incertitudes pour mieux les maîtriser : c’est l’approche Risques & Opportunités (R&O) de l’ISO 31000. Cette démarche systématisée et formalisée implique l’ensemble des acteurs tout au long des différentes phases et activités d’un projet. L’approche R&O constitue un outil d’aide à la décision, permet d’effectuer des arbitrages lors de prises de décision, et contribue à la création de valeur ajoutée pour l’entreprise, au sens monétaire du terme en affectant les ressources où elles sont nécessaires.

Un chef de projet doit aujourd’hui savoir formaliser ses risques pour en rendre compte à la Direction générale, en passant par la Direction financière et plus précisément par le Contrôle de gestion.

Le but de cette matinée est de proposer une ligne directrice autour d’expériences marquantes de nos Consultants et Clients, et d’échanger sur les pratiques de chacun.

PROGRAMME:

Tour de table / Introduction ( 9H00/9H15)

  • Pourquoi ce thème ?

L’atteinte des objectifs et le management des risques ( 9H15/9H30)

Quelle contribution des "risk managers" ?

Françoise G. (Risk Manager du groupe LA POSTE)

  • Après l’élaboration du plan stratégique, les objectifs de l’entreprise sont arrêtés. Le management des risques (au sens de la norme ISO 31000) contribue à fiabiliser l’atteinte de ces objectifs. Faces aux risques connus ou aux nouveaux risques, qu’ils soient liés à l’évolution de l’environnement dans lequel se trouve l’entreprise ou aux projets et challenges qu’elle se donne, le "risk manager"doit être de plus en plus en capacité d’apporter un éclairage objectivé (et si possible chiffré) des situations afin d’aider à la prise de décision.
  • Petite illustration au travers de ce qui se développe au sein du groupe La Poste.

La gestion globale des risques appliquée aux Projets ( 9H30/10H20)

Aller au-delà des défis technologiques

Catherine V. (Risk Manager du groupe SUBSEA 7)

  • Subsea 7 est une entreprise parapétrolière spécialisée dans la conception, l’achat, la fabrication et l’installation d'infrastructures sous-marines pour les champs pétroliers et gaziers offshore.
  • Application de la gestion des risques aux projets de Subsea7 : une évolution culturelle forte depuis près de 20 ans
  • Motivation des ingénieurs, experts et chefs de projets pour une gestion formelle des risques et de leurs évaluations

Pause ( 10H20/10H40)

Les pièges de la gestion financière des risques   (10 H40/11H20)

Gilles T. (Expert cost engineering)

  • Approcher les risques par la finance est une voie qui cache des pièges redoutables. Une promenade sur ce chemin peut être instructive et divertissante.
  • Un piège consiste à ne pas bien comprendre dans la démarche tous les risques et valeurs qui doivent l'être. Un autre piège consiste à confondre les points de vue sur les risques. Chaque partie prenante a la sienne. Un troisième piège est d'oublier que l'analyse qualitative prime sur l'analyse quantitative. Un quatrième piège est dans les statistiques, dont on oublie bien vite les règles et hypothèses, comme celle d'indépendance. Enfin un dernier piège est de négliger les priorités. L'identification prime sur l'action, et l'action sur le reporting.

Les Outils (11 H20/12H00)

Denis Z. (Consultant en organisation et management des risques)

  • Les valeurs ajoutées de la norme ISO 31 000.
  • Intérêts et inconvénients de différents standards en évaluation des risques.
  • Modéliser les risques : questions de communication et de pertinence opérationnelles et financières.
  • Exemples de logiciels de Gestion des risques : @Risk, Risk-Analysis.

Conclusion / Synthèse ( 12H00/12H15)

  • Où en êtes-vous ?
  • Pistes d’amélioration
     
Version PDF